Pourquoi le mouton noir ?


Tout un chacun déambule dans des microcosmes intimes, professionnels, relationnels ; nos pérégrinations sont sous les influences  des milieux familial, social, économique, culturel et géographique qui nous ont vu naître et grandir. Tous ces milieux se chevauchent, se jaugent, rivalisent parfois se rencontrent. Nous appartenons à divers groupes et flânons de l’un à l’autre avec conviction ou par dépit. Le collectif peut être autant salvateur que castrateur. Et qui peut nier que les influences initiales presque dogmatiques engendrés par l’éducation n’influencent pas lourdement la multitude de nos choix à venir. Ils nourrissent nos actes comme la perfusion rassasie le malade. Ces choix peuvent être ressentis comme des fardeaux car ils ne sont pas le reflet de nous même. Qui peut mieux que soi même savoir ce qui est bon pour soi ? Certainement pas les autres! Pourtant nous agissons comme des troupeaux de moutons. Nous bêlons parfois, expression d’ un acharnement trop mou, un peu irréfléchi comme si le berger avait réussi à castrer toute velléité d’indépendance.

Et cette indépendance me semble primordiale pour vivre pleinement SA vie, un sentiment bien édulcoré dans nos sociétés. Voilà pourquoi les 3 notions suivantes sont le coeur de mon blog!

Responsabilité : Capacité de pouvoir prendre des décisions par soi même. Obligation de répondre de certains de ses actes. Obligation de réparer le préjudice causé à autrui par son propre fait, soit par le fait de ceux qu’on doit surveiller. Et aussi, fonction, position qui donne des pouvoirs, des décisions MAIS implique que l’on en rende compte.

Autonomie : Capacité de quelqu’un à être autonome, à ne pas être dépendant d’autrui. Capacité d’agir sans la contrainte de l’autre.

Liberté : 1- Etat de quelqu’un qui n’est pas soumis à un maître. 2- Condition d’un peuple qui se gouverne en pleine souveraineté (liberté politique) 3- Droit reconnu par la loi dans certains domaines, état de ce qui n’est pas soumis au pouvoir politique, qui ne fait pas l’objet de pressions (liberté de la presse) 4- Possibilité d’agir selon ses propres choix sans avoir à en référer à une autre autorité quelconque. 5- Etat de quelqu’un qui n’est pas lié par un engagement d’ordre contractuel, conjugal ou sentimental. 6- Temps libre dont on peut disposer à son gré. 7- Situation psychologique de quelqu’un qui ne se sent pas contraint, gêné par sa relation avec quelqu’un d’autre. 8- Caractère de ce qui relève de l’initiative privée. (Larousse)

Toute la délicatesse est d’arriver à trouver un équilibre entre soi et les autres pour que  ces trois notions s’épanouissent avec le minimum de nuisance pour autrui. Vaste aventure que cette harmonisation!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s