Floue


Terrasse, Montpellier, Juin 2014, FredBargeoN

Terrasse, Montpellier, Juin 2014, FredBargeoN

La conscience de soi, d’être, d’exister ; la conscience de l’autre, des autres. La conscience de la vie, de la mort. Les consciences individuelle et collective. Les origines, le sens d’être là, ici et maintenant pour aller où. Tout ce fatras qui colle à la peau et à la tête. Pourquoi vouloir rendre net et précis une substance qui est floue ? Intrinsèquement floue. A croire que les spécialistes en tout genre, se parent de la toge du prêcheur, du guide savant qui, dans un tour d’esprit, parfois d’une condescendance intellectuelle frisant la supercherie, nous font croire – et se font croire – que la conscience de soi est une matière palpable, délimitable, théoriquement abordable, concrètement explicable. Laissons le flou être. Les périmètres scientifiques de la conscience de soi ne semblent être que des subterfuges, tantôt alambiqués, tantôt simplistes, dans le but mesquin d’élaborer le principe élémentaire que certains savent et d’autres ne savent pas. Je crois que personne ne sait et que tout ça reste bien flou. Et le flou n’est pas forcément une menace. C’est d’ironiser et de cracher sur le flou qui dégrade. Accable. Désoriente. Car qui sait vraiment qui il est ? Où il est ? Où il va ? Qui sont les autres ? Tout n’est qu’hypothèses.

Bargeon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s