Pensée du cinq avril


Animal de cendre, Le Berry, FredBargeoN

Animal de cendre, Le Berry, FredBargeoN

« Je reviens. Je repars. Je parcours des kilomètres. Les mêmes ; des allers/retours dans des paysages similaires, parcourant des routes qui ont le même grain, tant dans les allers que dans les retours. Seul mon regard semble changer quand il se pose sur les à-côtés de ces départementales parfois tristounettes parfois merveilleusement romantiques. Allées et venues comme des trépignements de flamenco. Pour ensorceler mon esprit. Lui intimer de vérifier. De contempler les amours du passé. Pour mieux les enterrer. Pour les intégrer dans le panorama de mes souvenirs. D’une vie d’avant. Pour continuer d’aller de l’avant. Sans sourciller. Sans regret. Des allers et retours. Sans cesse. Pour que des décisions surgissent comme par enchantement ; alors qu’elles ne sont que le fruit totalement mûr de mes gesticulations. J’ai besoin de vérifier le décor et de contempler le cheminement pour abandonner un port. Avant de pousser le cap vers un autre port. Pour écarter le moindre regret. Pour être certain que la relation avec l’ancien port s’est asséchée. Que toutes les relations mutuelles se sont taries. Non par dégoût, juste par trop plein.  Va-et-viens jusqu’à l’overdose. Alors je suis sûr d’être prêt. Direction un autre port ; et y amarrer mon esprit. Avec joie. Avec conviction. Empli d’une énergie nouvelle. »

Frédéric B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s