Pensée du jour trente-et-un mars


Rue barrée, Montrouge février 2014, FredBargeoN

Rue barrée, Montrouge février 2014, FredBargeoN

« Quand un chef de l’État manigance un traitement ultime du nom de Valls pour combattre  les métastases qui gangrènent son parti, pour apaiser  les hypertensions qui ostracisent les citoyens de son pays, l’envie d’être un citoyen actif s’amenuise à petit feu ; déjà que la flamme est bien blafarde. A la gauche qui hurle aux scandales quant aux idéologies des autres partis, j’ai envie de lui exprimer mes doutes quant à ses propres intentions en nommant un petit dictateur qui a su, à maintes reprises, montrer le fond de son âme. Pas très jolie. Pas très humaine. Pas vraiment socialiste. Pas vraiment open-space. Applaudissez peuple de gauche, votre parti sort de son adolescence et s’assume. » Parole d’un apolitique qui regarde de loin. Et ne peut s’empêcher de rire. Jaune.

Frédéric B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s