Pensée du jour douze mars


Un morceau de bois, vers Rambouillet, FredBargeoN

Un morceau de bois, vers Rambouillet, FredBargeoN

« La persévérance serait-elle l’évanescence de ce point virgule  que je regarde  au loin ? Fixement. Avec une intensité qui frôle la folie. La distance qui nous sépare se compte en centaines de mètres, peut être des kilomètres. Des milliers. Inaccessible. En apparence. Je regarde le point virgule. J’ai envie de le toucher. Je sais que si je pose mes doigts sur son armature étrange, décomposée, dissociée, une électrique émotion s’emparera de moi. De quel ordre je n’en sais rien. Notre étreinte sera un aboutissement. Alors je regarde, intensément et je marche. Un pas après l’autre. Parfois franc. Parfois inquiet. Je trébuche. Je vacille. Parfois je m’esclaffe comme une figue trop mûre. Je me relève. Je refoule d’un geste les quolibets. La randonnée se poursuit, ; coûte que coûte. J’essuie quelques fureurs qui s’emparent de mon esprit. Des tremblements horribles qui m’invectivent de tout arrêter ; de planter un bivouac ici, sur les empreintes de ma chute. Non. J’avance. A contre courant. Le point virgule que je vois est si délicat que les concessions deviennent des alibis précieux. Des excuses pour rejoindre ce lointain qui n’est certainement pas un mirage. Ma persévérance. »

Frédéric B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s