Pensée du jour treize février


Et si la fenêtre, Montrouge, FredBargeoN

Et si la fenêtre, Montrouge, FredBargeoN

« Elle regarde par la fenêtre. Machinalement. Pour la cinquantième fois de la journée. Peut être. Comme le ferait une petite vieille suant d’attente. Et ne faisant qu’un drôle de tout avec ses habitudes. Devenue, année après année, le sérail de ses répétitions maintes fois exécutées. Proprement. Sagement. Sans rébellion ni anicroche. Disciplinée la petite vieille. Avant, elle était moins vieille. Peut être même qu’elle n’était pas veuve. Aujourd’hui, elle est fripée. Elle est cette petite dame ratatinée. Et, elle regarde par la fenêtre. Ses yeux buttent à chaque fois contre le bosquet d’immeubles. Ils l’empêchent de divaguer. Par flemme – ou par inadvertance – elle oublie que des horizons existent. Inconnus. Surprenants. Multiples. Ses rétines, avec le temps, se sont enduites du voile de l’ennui. Ennemi rassurant. L’horizon de la petite vieille s’est, lui aussi, ratatiné. Il ressemble à s’y méprendre à son corps rabougri. Replié. Quelle drôle de vie.« 

Frédéric B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s