Vieillir ou mourir ?


Vieille gouttière, Paris 4e

 La question paraît incongrue. Vieillir est un processus qui s’enclenche rapidement.  Dès que le nouveau né sort de la poche amniotique. Quant à mourir le seul fait de naître conduit inévitablement à la mort. Apparente égalité. Pour tout le monde la même destination. Pauvre. Riche. Blanc. Noir. Gros. Maigre. Vont tous vieillir puis mourir. Ou mourir avant même d’avoir vieilli. Dans la souffrance ou en un battement de cil. L’égalité n’existe pas. Mourir en soin palliatif ou  foudroyer par une attaque cardiaque n’exige pas le même degré de persévérance. De la souffrance dans l’acharnement à guérir. Longues souffrances que de ressentir son corps se désintégrer. Horribles sensations. Corps rabougri sous les assauts des métastases. Aspect physique misérable. Honte de ressembler à un moribond.

Et le vieillissement, lui, est culturel. Etre vieux en France, aux Etats Unis, en Allemagne, au Mali, au Japon ou en Inde ne veut pas dire la même chose. Chaque peuple pose un regard sur ses vieux. Mépris. Sagesse. Respect. Indifférence. Peur. La palette est indéfinissable. Tant le rapport à la vieillesse est intime. L’expression du collectif ne sera jamais à la hauteur du rapport de chacun à son propre vieillissement. Ici, être vieux c’est atteindre et dépasser l’âge de 80 ans quand, dans certaines plaines africaines, on est vieux à 45 ans. Vieillir. Quand l’Homme est un enfant, il grandit. A partir de sa majorité, il vieillit. Vieillir. Grandir. Impatience de grandir. Résistance quand il s’agit de vieillir. Schizophrénique attitude. Expression d’un mal être à vivre. Incurable puisque vivre implique grandir et donc vieillir. Overdose de vie. Jeunesse éternelle. Rejet de la peau fripée, des articulations crispée, des organes fanés. Sexualité en berne. Lointains souvenirs de sensualité. La mémoire trébuche. Vaut mieux rester dans sa chambre, leurs regards, ceux qui sont encore jeunes ou pensent encore l’être, ne les voient pas. Transparence. Ou pitié, proche de l’écoeurement. Nous portons un intérêt bien plus prestigieux aux vieilles pierres. Et pourquoi pas ?

Détails dans une vieille église, La Celle, Le Cher

Vieillir à tout prix jusqu’à l’épuisement corporel et psychique. Voilà où l’Occident en est. Ridicule? Totalement ridicule. Expression d’une peur viscérale de crever. Devenir un tas de chair puant plutôt que de cesser de respirer. La société est malhonnête. La population vieillit. Gaver de traitements. Comme les canards gras sont gavés de maïs. Je viens de passer 1heure avec une personne vieillissante. Grand-mère. Malaise. Répétition des questions. Les réponses, elles s’en fout. Les oreilles déconnent. La conscience patine. Elle a rapetissé. Repli sur soi explicite pour quitter le monde des vivants. C’est moche. Laid. Dégradation totale. Faut il se chier dessus longtemps pour avoir le droit de mourir ? Car la question est là. Il est tellement interdit de mourir en Occident que les vieux n’osent plus franchir la frontière. Bande de mécréants. Nous sommes une bande de lâches. Vive la vie donc vive la mort ! Vivons au lieu de penser à la mort.

Le mouton noir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s