Jérôme Zonder : le bic comme arme satirique


L’exposition « Tous cannibales » proposée par la Maison rouge à Paris (http://www.lamaisonrouge.org/spip.php?article726&date=archives) a été l’occasion de découvrir le travail de Jérôme Zonder, jeune artiste plasticien.

Jérôme Zonder, artiste plasticien

Ses impressionnants formats sont saturés de noir, des traits filandreux tracés minutieusement à l’encre de chine, au bic. On ne sait où ils commencent ni ou ils se terminent. La masse dessinée est à la fois dentelée et condensée ; elle semble tourbillonner de façon chaotique et pourtant suit un ordre établi. Des intestins sectionnés ? Des tentacules ? Des morceaux de chair ? Des membranes complexes ? Des tuyaux momifiés ? Des vers torturés ? Des systèmes complexes ? Quoique l’oeil perçoit, un grouillement le happe et l’entraîne dans la densité de la scène. Il ne peut fuir, il est englouti dans cet univers étrange, à mi chemin entre le cartoon cynique et une nature morte presque abstraite. Violence mortifère vibrante de vie. Fascinant.

Jérôme Zonder, Jeux d'enfants

Dans un réalisme assumé, Jérôme Zonder développe également un travail profondément satirique, dérangeant. Dessins percutants les idées reçues. La candeur de l’enfance teintée de tendres naïvetés est malmenée. Des enfants aux visages dessinés dans une plastique quasi photographique, sont figés dans des attitudes vicieuses, perverses. Dans leurs yeux perlent le danger, la menace. Leurs corps déjà vieux miment des gestes remplis de mauvaises intentions. Vengeance de l’enfance en réponse à une société violente d’adultes irresponsables ? Captivantes provocations.

Le mouton noir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s